Le point sur l’attaque DDOS subie par Cedexis

Mercredi 10 Mai, un individu ou un groupe encore non identifié a lancé une attaque sophistiquée par Déni de Service (DDoS) contre Cedexis. Cette attaque a été assez puissante pour engendrer une panne partielle, mais étendue, de l’infrastructure de Cedexis. Cette panne a été particulièrement visible en France, où la plupart des médias en ligne dont Le Figaro, Le Monde, L’Equipe, et Le Nouvel Observateur ont été touchés.

Fort heureusement, la majorité des clients de Cedexis n’ont subi de réelles coupures que pendant quelques minutes. Nous remercions les équipes opérationnelles et support de Cedexis ainsi que nos nombreux partenaires qui ont tous contribué activement à limiter l’impact de l’attaque et à mettre en œuvre les mesures nécessaires pour la contrer. Deux autres attaques ont été lancées un peu plus tard dans la journée mais les mesures de protection ont permis de limiter très grandement leurs effets qui ont été faibles voire nuls pour les clients de Cedexis.

De par la nature de nos services, utilisés par les plus grandes plateformes en ligne à travers le monde, Cedexis est désormais devenue une cible pour des individus et ou des groupes qui cherchent à nuire nos clients. Grâce au travail de nos équipes, nous pensons avoir maintenant largement atténué la possibilité d’être impacté par une attaque similaire. Il convient toutefois de noter que le piratage informatique fait désormais partie du quotidien et que les efforts déployés par les entreprises pour s’en protéger doivent être constants et permanents. Les défenses déployées aujourd’hui feront l’objet d’améliorations et de consolidations en continu pour faire face aux attaques encore inconnues de demain.

Alors que nous continuons d’enquêter sur la source et les détails de ces attaques, nous prévoyons de communiquer sur ce que nous pouvons, de la manière la plus transparente possible. Pour des raisons évidentes, certaines méthodes d’attaque et de systèmes de défense ne doivent pas être dévoilées afin de protéger notre infrastructure.

Nous adressons toutes nos excuses à nos clients pour la gêne occasionnée et aux Internautes n’ayant pu accéder aux contenus souhaités. Nous nous engageons formellement à tout mettre en œuvre pour protéger notre infrastructure et assurer la continuité de vos services. Enfin, nous tenons à vous remercier sincèrement pour votre soutien, votre patience et les encouragements dont vous nous avez fait part sur Twitter, par email et par téléphone, pendant ces heures difficiles. Ensemble, continuons à construire un meilleur Internet : pour tous et par tous.

Cedexis complète son offre pour les diffuseurs et les chaînes de télévision grâce à l’analyse prédictive de l’expérience utilisateur

 

En associant les données propres à la qualité de service des CDNs et les données propres à la qualité de la diffusion des contenus vidéo, Cedexis participe à l’amélioration globale de la satisfaction client tout en optimisant les coûts de diffusion.

 

Paris, France. – 25 avril 2017 – Cedexis, le leader de l’optimisation de la diffusion de contenus et de la distribution d’applications dans le Cloud, CDN et centres de données annonce aujourd’hui la disponibilité de son service de load-balancing prédictif en temps réel optimisé pour les plateformes de streaming. Cedexis optimise l’aiguillage du trafic grâce à la prise en compte en simultané de la performance des infrastructures et de la qualité de la lecture de la vidéo pour chaque utilisateur. Pour la première fois, les diffuseurs peuvent optimiser la distribution de leur contenu et réduire les coûts de diffusion grâce à un algorithme intégré.

Les mesures « Qualité de Service » des vidéos en streaming ont été ajoutées comme une fonctionnalité complémentaire au service Radar en mars 2017. Elles permettent depuis le portail en ligne Cedexis de suivre instantanément et intuitivement les statistiques propres à la qualité de la diffusion. Ces mesures vidéo QoS peuvent maintenant être intégrées dans les règles de load-balancing d’Openmix, le répartiteur de trafic de Cedexis, pour répondre aux besoins des chaînes de télévision et des plateformes OTT.

« Pendant des années, les diffuseurs ont dû faire face au défi de proposer à la fois la meilleure expérience client à leur audience tout en contrôlant les coûts de diffusion », a déclaré Ryan Windham, CEO de Cedexis. « En intégrant les mesures de la qualité de la lecture de la vidéo à notre plateforme d’aiguillage,  Cedexis accompagne les éditeurs du monde entier pour apporter la meilleure qualité de diffusion possible tout en protégeant leur modèle économique grâce aux décisions de répartition de trafic en temps réel.”

La communauté Cedexis Radar permet d’avoir une vision temps réel de l’état du trafic et de la diffusion de contenus sur Internet via 10 milliards de mesures utilisateurs chaque jour. Ces données sont ensuite utilisées par le load-balancer Openmix pour prendre des décisions de routage prédictif en temps réel, ce qui garantit aux clients de Cedexis une qualité constante et une résolution rapide des engorgements et des pannes. Les algorithmes Openmix – qui peuvent être adaptés et exécutés en quelques minutes par les clients via un simple code JavaScript – peuvent également prendre en compte les données extraites d’autres sources pour prendre des décisions optimales et personnalisées pour chaque client. Ces données peuvent inclure les conditions contractuelles des fournisseurs de Cloud, le suivi de consommation des CDN, les données de performance des services PLM, et maintenant les mesures vidéo.

« Cedexis est, depuis de nombreuses années, le fournisseur de référence qui permet d’éviter les pannes de CDN, d’assurer une qualité de service constante au meilleur prix », a déclaré Andrew Marshall, Directeur Marketing Produit chez Cedexis. « En ajoutant les mesures QoS vidéo propres au client, nous permettons maintenant aux diffuseurs de contenus en streaming de garder le contrôle sur leur modèle économique, en veillant à ce que les clients finaux reçoivent une qualité d’expérience optimale. Au moment où les services OTT arrivent à maturité, permettre un contrôle économique est tout aussi important que de fournir une qualité d’expérience optimale et constante aux utilisateurs.  »
Les outils de monitoring Video QoS et QoE de Radar sont disponibles gratuitement.

Pour en savoir plus sur les solutions de diffusion d’applications Cedexis, rendez-vous sur notre site internet :  cedexis.wpengine.com.

 

A propos de Cedexis

Cedexis, l’aiguilleur du net, offre une solution unique de monitoring de l’expérience des utilisateurs réels et de routage du trafic en temps réel via tout type de clouds et de réseaux, au niveau mondial. La solution Radar de Cedexis, première base Big Data sur l’état de santé de l’Internet, exploite plusieurs milliards de données des utilisateurs réels (RUM- Real-User Measurements) chaque jour, issues d’une communauté de plus de 1000 sites web et applications mobiles dans le monde. Ces données sont ensuite utilisées par la solution Openmix pour optimiser le routage du trafic en temps réel au niveau mondial vers les prestataires cloud, CDN ou datacenters en fonction de leur disponibilité, de leur performance ou de leur coût. Cedexis compte aujourd’hui près de 1000 clients, parmi lesquels des grands noms du web, de l’industrie et des services comme Accor Hôtels, Airbus, Cartier, Comcast, France Télévisions, LinkedIn, Michelin, Microsoft, Mozilla, Nissan et Shutterstock. Cedexis est présent aux Etats-Unis à Portland (siège social), San Francisco, New York, ainsi qu’en France, en Angleterre, en Espagne, en Suisse, en Israël et à Singapour.

 

Contact Presse :

Emmanuelle Renauld-Pionnier
Idées Presse pour Cedexis
Email : pr@cedexis.com
Tel : +336 09 09 15 06

Cedexis confirme sa position de potentielle future licorne française avec l’édition 2017 du Tech Tour Growth 50

Tech Tour a publié son classement Tech Tour Growth 50, qui met en exergue la nouvelle génération d’entreprises technologiques avec une forte croissance en Europe : les 50 futures licornes de l’Europe. Cedexis, l’Aiguilleur du Net, est distinguée pour la deuxième fois consécutive comme l’une des 50 entreprises européennes avec la plus forte croissance et assoit ainsi son positionnement de leader européen

Tech Tour, plate-forme qui facilite la mise en relation entre les entreprises high tech et les investisseurs, Silverpeak Investment Bank et en collaboration avec un comité d’investisseurs internationaux, ont étudiées et évaluées plus de 275 sociétés privées européennes pour effectuer ce palmarès.

Le comité de sélection, présidé par Jean-Michel Deligny, Silverpeak, était composé de 18 sociétés internationales de capital-risque, conseillers et experts qui ont jugé les entreprises en fonction de leurs réalisations, de leurs impacts et de leurs dynamismes. Les PDG des entreprises se réuniront au Forum annuel Tech Tour Growth à Genève du 30 au 31 mars, où deux sociétés seront nominées en tant que Tech Tour Growth Award et Tech Tour Innovation Award 2017.

« Grâce à Tech Tour, nous avons finalisé notre levée de fond de 22,8 millions de dollars l’année dernière en seulement 3 semaines. Pour la deuxième année consécutive, c’est une reconnaissance du travail accompli qui nous a permis de conduire Cedexis là où nous le souhaitions : être reconnu comme une entreprise européenne à forte croissance. Cela nous permet de poursuivre notre mission et d’aller toujours plus loin : rendre l’Internet plus rapide pour tous », s’est réjoui Julien Coulon, fondateur de Cedexis.

The Tech Tour Growth 50 2017 – en bleu, les entreprises qui entrent pour la première fois au palmarès

William Stevens, directeur général, Tech Tour, a commenté « Le Tech Tour Growth 50 met en vedette la prochaine génération d’entreprises high-tech européennes à forte croissance. Ce sont les futures licornes potentielles d’Europe – les entreprises les plus prometteuses à l’international. The Tech Tour Growth 50 rassemble les entreprises qui ont créé plus de 9 000 emplois de haute technologie, ont recueilli plus de 3,7 milliards de dollars d’investissements de 309 investisseurs et ont une estimation moyenne de 338 millions de dollars. Il s’agit d’une démonstration claire de la force et de la compétitivité de l’Europe en matière d’expansion des entreprises technologiques. »

L’entreprise Cedexis est fière de figurer parmi les entreprises qui transforment l’ère de l’Internet, un domaine où l’Europe dispose d’un avantage concurrentiel évident.

Plus d’informations sur le classement TECH TOUR GROWTH 50 sur www.techtourgrowth50.com.

Éliminez les échecs de démarrage vidéo avec le Multi-CDN

L’importance de faire une bonne première impression.

En tant qu’éditeur Web, vous consacrez des sommes considérables à développer la notoriété et le trafic de votre service de vidéos en ligne, à sécuriser votre contenu et à construire votre plateforme technologique…  pour qu’au final des problèmes de démarrage des vidéos frustrent votre audience et la fasse quitter votre site.

En tant que membre de la Streaming Video Alliance (SVA), Cedexis a travaillé avec les plus grands producteurs de contenu, les programmeurs et les fournisseurs de technologie pour définir des indicateurs clés sur la qualité d’expérience utilisateurs des vidéos, y compris les Video Start Failures. Les Video Start Failures sont les échecs à fournir votre valeur ajoutée au moment critique de l’achat et de la consommation. Lorsqu’un démarrage vidéo échoue, vous ne diffusez pas de publicités, et pire encore, votre client, qui vient de souscrire un abonnement premium, est frustré.

L’image qui suit illustre les résultats du tout nouveau rapport de QoS vidéo Radar de Cedexis sur les Video Start Failures définis par la SVA, pour un site web qui testait la solution multi-CDN de load-balancing Cedexis Openmix pour la diffusion de vidéos sur le web.

 

 +73% d’amélioration des démarrages de vidéos grâce au multi-CDN !

Sur les 350 millions de flux vidéo survenus sur cette période de trois jours, les démarrages de vidéos routées via un seul CDN ont échoué plus de 7% du temps. Or pour les vidéos routées via plusieurs CDN, le démarrage n’a échoué que dans 1,9% du temps. Donc pour 350 millions de sessions, ce sont 17 850 000 meilleures premières impressions !

Une bonne introduction facilite la première rencontre.

Comment Cedexis améliore si nettement les taux de Video Start Failure ? La réponse est le radar communautaire Cedexis . La communauté Radar est composée de milliers de sites Web qui hébergent le tag RUM de Radar (ou SDK) pour collecter des données de performance sur leur site, et sur les CDNs et Clouds utilisés pour diffuser leur contenu. Au sein de la communauté, chaque membre bénéficie des données de performance recueillies par tous les autres membres.

Le choix multi-CDN de Cedexis est unique en raison de ces données de la communauté. Nous donnons de la visibilité sur la disponibilité et les performances de chacun de vos CDNs avant même que la vidéo ne commence, améliorant considérablement la réussite de vos démarrages vidéos à l’échelle mondiale.

Plus d’informations sur notre site web.

 

 

Infrastructures CDN hybrides : comment en est-on arrivé là ?

L’EVOLUTION DE LA DIFFUSION DE CONTENUS 

all-icons

À l’origine de la vidéo en ligne se trouve la Major League Baseball Advanced Media (MLBAM) qui est un accord de services vidéos lancé en 2002 sur abonnement, dont le succès a obligé la concurrence à s’adapter. Ils ont transformé un simple hobby en business model rapportant 70 milliards par an.

Les leaders du marché sont aujourd’hui évalués à des fortunes (Netflix est évalué à plus de 40 milliards de dollars). De substantiels revenus proviennent des abonnements (avec environ un million d’abonnés, HBO Now génère près de 200 millions de dollars par année) et de rentrées publicitaires en pleine ascension (il est estimé que YouTube aurait engrangé 8,5 milliards de dollars en publicités en 2015 en étant sur le point de dépasser les 27 milliards de dollars d’ici 2020).

Les consommateurs ne restent cependant pas sagement assis devant ce qu’on veut leur faire avaler. Cette année la société Ineoquest a inventé l’expression Buffer Rage pour désigner les clients mécontents que leur playback ne corresponde pas aux attentes. De nombreux exemples de « Fails OTT » se sont multipliés (même Netflix n’est pas immunisé). De quoi s’en mordre les doigts publiquement sans parler des risques potentiels de perdre ses abonnés.

Depuis son apparition, la livraison de contenu d’un point A à un point B a connu de constantes progressions et améliorations. On est désormais arrivés à une situation soutenable, où la pression de la satisfaction client, la gestion opérationnelle et les avantages économiques sont au point d’équilibre. L’infrastructure aujourd’hui considérée comme idéale est le CDN hybride : une combinaison d’origine autogérée et de CDN privé avec une combinaison d’accords passés entre fournisseurs de CDN tiers.

Comment en sommes-nous arrivés là ?

Fournir des vidéos aux utilisateurs a demandé une longue et constante évolution à travers quatre phases distinctes :

  1. Une seule origine
  2. Origine menée par un CDN
  3. Origine menée par de multiples CDN
  4. CDN hybrides

Phase à une seule origine

Durant la phase d’origine unique, les plus fidèles dans l’IT et les équipes d’opérations ont vaillamment combattu pour livrer des vidéos aux utilisateurs finaux depuis un seul centre de données. La technologie utilisée était celle que les sociétés avaient déjà l’habitude d’employer et les équipes étaient déjà prêtes. En revanche, ce système était voué à éventuellement faillir: il ne reposait que sur un seul groupe d’experts en interne devant être constamment disponibles ; et conduisait à d’inévitables bouchons lorsqu’il s’agissait de servir des utilisateurs situés dans des régions géographiques particulières, et même les audiences plus proches mais ayant tendance à subitement grossir.

Phase d’origine menée par un CDN

Heureusement allait arriver la cavalerie. Les CDN (Content Delivery Networks) sont entrés dans la bagarre avec une solution spécifiquement étudiée pour résoudre les problèmes d’évolutivité: continuer à utiliser sa propre origine, bien sûr, mais avec un CDN frontal, afin d’avoir deux Data-centers pour obtenir une redondance. Tous les experts nécessaires étaient disponibles pour travailler en rotations, l’évolutivité était assurée en cas de pics d’audience élevés et des points de présence étaient maintenus dans différentes parties du monde dans le but de servir un public largement réparti géographiquement. Cependant, plus l’intérêt des clients grandissait plus la façade des CDN se craquelait proportionnellement: ils réalisèrent qu’ils devenaient dépendants de leurs fournisseurs (ce qui revenait cher) et aucun d’entre eux n’était capable de répliquer exactement leur offre dans chaque arène géographique. En d’autres termes, si les CDN étaient tout à fait capables de faire circuler la balle vers l’avant, ils ne pouvaient en revanche pas supporter l’ensemble de la charge du secteur à un prix abordable.

Phase d’origine menée par de multiples CDN

Les clients des CDN réalisèrent que ce n’était pas les CDN qui étaient obsolètes mais qu’ils devaient simplement mieux se comporter ensemble. Au lieu de se contenter d’un seul CDN, ils sont passés à la phase suivante : une seule origine menée par de multiples CDN pour les mettre en concurrence. Ceci permit d’améliorer les performances mondiales (particulièrement dans certaines zones plus difficiles que d’autres), d’améliorer la disponibilité et, plus important encore, un moyen de pression amélioré pour les négociations de tarifs.

Phase des CDN hybrides

Finalement, ne reste que l’inexorable solution : les CDN hybrides. Dans un CDN hybride une partie du trafic peut être placée en cache pour être servi par des origines cloud publiques ou privées à bas coût, afin de contrôler les dépenses et permettre un contrôle supplémentaire sur le contenu sensible ; le reste peut être intelligemment distribué à travers de multiples CDN, permettant un confort utilisateur de grande qualité, n’importe où et n’importe quand, à un tarif optimisé. La combinaison de la puissance offerte par des origines Cloud, facilement réparties et évolutives, avec des CDN commerciaux assure le meilleur des conforts aux utilisateurs, tout en comptant sur sa robustesse et la meilleure agilité possible, et ceci au meilleur coût.

Ce qui ne veut pas dire que les CDN hybrides ne posent pas de challenge. Le switching de trafic intelligent entre un chemin et un autre nécessite de grands volumes de RUM (Real User Measurements) afin d’identifier les risques avant qu’ils ne se transforment en urgences. Il y a également besoin d’une certaine puissance algorithmique afin de pouvoir prendre des décisions avant que l’utilisateur final ne s’aperçoive de l’incident.

Chez Cedexis, nous vous permettons de combiner CDN et livraison de l’origine pour de meilleures performances, un meilleur contrôle et une meilleure gestion des coûts. Cliquez ici pour en savoir plus. Parce que pour fournir le bon contenu au bon utilisateur avec la bonne qualité, les CDN hybrides ne sont pas seulement le meilleur choix ; il n’y a simplement pas d’autre choix.

 

StreamingMedia distingue Cedexis parmi les 100 meilleures entreprises de vidéo en ligne

C’est avec grande fierté que nous vous annonçons que StreamingMedia a, pour la troisième année consécutive, reconnu Cedexis comme l’une des « 100 entreprises qui comptent le plus dans la vidéo en ligne en 2016 » !

En l’espace d’une année, la solution Buffer Killer de Cedexis a gagné le prix de l’Innovation lors de l’ITC de Singapour. Ajouté à cela, nous estimons qu’il a énormément contribué à la rapide adoption de solutions hybrides CDN et Cloud ainsi que multi-CDN sur le marché de la vidéo en ligne.

Vous pouvez accéder à la liste complète des 100 entreprises nommées ici ; nous y sommes en très bonne compagnie. Est remarquable la façon dont de nombreuses entreprises innovantes tendent à délivrer de la « vidéo en qualité TV » à destination de la gamme d’appareils vidéo connectés à Internet, offre dont les consommateurs sont aujourd’hui demandeurs.

Améliorer vos performances Web n’est pas un jeu

Comprendre comment améliorer les performances de votre application web ou de vos streams OTT [NdT : Over The Top] dans des régions géographiques ou sur des réseaux spécifiques n’est pas une mince affaire. De nombreuses variables influent sur les performances. Au catalogue des différentes possibilités, le plus important reste peut-être bien de contrôler l’accès à votre CDN (Content Delivery Network). 75% des temps de latence du page load [NdT : temps de chargement des pages] sont extérieurs aux centres de données. En d’autres termes, si vous voulez avoir la moindre influence sur vos performances, vous devez trouver comment réduire les temps de latence en dehors des clouds, datacenters ou CDN où sont hébergées vos applications.

Multi-CDN Done Right

La bonne nouvelle c’est qu’il existe des moyens d’y arriver. Mais pour bien les maîtriser, il faut tout d’abord bien comprendre l’architecture d’internet. Permettons-nous donc une petite digression pour un instant.

The Last Mile and The Middle Mile

Le schéma ci-dessus représente une vision d’Internet. Il existe plus de 50 000 réseaux qui font l’internet. Certains d’entre eux sont des réseaux d’utilisateurs finaux (aussi appelés des « eyeball networks » dans le jargon) mais nombreux sont les réseaux de kilomètres intermédiaires ainsi que les réseaux Tier 1 spécialisés dans la longue distance et les lourdes charges. Le plus important à comprendre avec Internet est la manière dont ces réseaux sont interconnectés entre eux. C’est ce qu’on appelle les relations d’appairage (« peering » en Anglais). Elles peuvent être payantes ou non selon la qualité des relations existant entre deux fournisseurs. Les réseaux traversés pour arriver à destination se nomment des bonds ou « hops » [NdT : on peut aussi les appeler des nœuds]. Ces hops sont les pièces de construction essentielles que le Border Gateway Protocol (BGP) utilise pour sélectionner des chemins à travers tout Internet.

Comme on le voit dans ce schéma, un utilisateur essayant d’atteindre le cloud tout en bas depuis le FAI en haut à gauche devra passer par quatre hops, tandis qu’un autre utilisateur depuis le FAI en bas à gauche ne passera que par trois hops. Et pourtant cela ne signifie pas que le second bénéficiera automatiquement d’une route plus rapide. À cause des interruptions entre réseaux, d’un manque de capacité déployée ou de congestions diverses, les utilisateurs du FAI du bas peuvent très bien trouver plus rapide la traversée des huit hops vers le cloud de droite grâce à des temps de latence moins élevés via cette route.

En quoi le dernier kilomètre est-il important ? Parce que ce sont précisément sur ces FAI et réseaux qu’il est intéressant de se pencher pour trouver des moyens d’améliorer les performances. Et ce n’est pas systématiquement en augmentant sa bande passante chez un fournisseur mais aussi par le biais d’un routing intelligent. C’est tout aussi important car c’est précisément là que sont les utilisateurs. Si vous avez un site web, vous vous souciez très probablement d’où viennent vos utilisateurs et ce n’est pas seulement depuis quelle zone géographique mais également depuis quel FAI. Cette information est cruciale pour vous permettre d’équilibrer vos services avec succès. C’est encore là que vos utilisateurs subissent les performances de vos sites. Il est possible de le simuler avec des mesures synthétiques, mais ce type de simulation pose de nombreux problèmes. Pour toutes ces raisons, les mesures RUM de dernier kilomètre sont importantes.

Bien comprendre l’architecture d’Internet est essentiel pour commencer à comprendre comment en améliorer les performances.

Les RUM (Real User Measurements) sont les données clés permettant de bien comprendre Internet, parce que les mesures d’utilisateurs réels montrent les véritables performances de votre site depuis ces zones géographiques et ces réseaux. Vous pouvez télécharger notre tout dernier eBook gratuit pour en savoir plus sur les RUM de dernier kilomètre.

La dernière pièce de ce puzzle est donc la compréhension des différentes solutions de livraison de contenus (clouds et CDN), de leurs différentes forces et faiblesses, des perspectives à la fois de la géographie et du type de peering. 

Et si vous pouviez identifier le plus performant de chaque zone géographique et pour chaque réseau sans avoir à jouer au jeu des devinettes en essayant d’y parvenir ? Les solutions de Cedexis n’ont rien d’un jeu de Tetris. Nous vous permettons de router le trafic vers l’infrastructure publique la plus performante pour chaque utilisateur quelle que soit la zone géographique d’où ils proviennent et quel que soit le réseau.

Ce n’est pas un jeu, et vous ne devriez pas non plus le considérer comme tel, du moins si vous vous souciez des performances de votre site web et de vos applications.

O’Reilly Media et Cedexis présentent l’eBook gratuit « RUM »

O’reilly  Media est la maison d’édition spécialisée dans la technologie et la performance Web la plus importante au monde. Elle se distingue notamment par de fantastiques événements et communautés tels Velocity, Software Architecture et OSCON. C’est donc le sourire aux lèvres que nous annonçons que lorsqu’O’Reilly cherchait un expert pour écrire un livre sur le sujet en vogue du Real User Management (RUM), leur choix s’est porté sur notre bien-aimé évangéliste et stratégiste technologique, Pete Mastin.

Téléchargez votre exemplaire offert dès maintenant.

Pete Mastin

Pete a fait partie de notre équipe durant presque trois ans, ce après avoir managé le département Produit chez InterNAP CDN et avoir occupé le poste de Directeur technique au sein de Multicast Media, le pionnier de la vidéo sur Internet. Sa pléthore de connaissances couplée à son éloquence enrichit les connaissances du domaine d’une manière didactique et divertissante.

Ce livre complet tout en étant facile à lire, vous explique la valeur et les usages appropriés par rapport aux indicateurs RUM. Effectivement, il traite de l’évaluation et de l’optimisation des sites et des applications Web. Soulignons ici que Pete passe son temps à comparer et opposer le RUM avec d’autres formes de monitoring de performance, ce qui donne aux lecteurs les outils nécessaires pour évaluer s’il vaut mieux utiliser une solution de monitoring synthetique, passive ou active.

 

Cedexis développe sa distribution internationale dans un partenariat stratégique avec J-Stream

La pleine expansion de la demande de services de streaming au Japon force à multiplier les offres de services

Portland (Oregon, USA) 13 septembre 2016 — Cedexis, un leader du monitoring des performances et de l’optimisation Internet, annonce un partenariat avec J-Stream. Partenariat dont le but est d’offrir au marché japonais la solution multi-CDN leader du secteur pour optimiser les médias en ligne et les expériences du divertissement.

De nombreux experts et rapports du secteur prédisent que l’usage des CDN par les médias internationaux et les sociétés spécialisées dans le divertissement atteindra le chiffre de 2,4 milliards de dollars en 2016, avec un taux de croissance de 25% au cours des années à venir. Cependant, en Asie seulement, le développement attendu en fera la région du monde à la plus forte croissance atteignant plus de 50% par année en 2017 et en 2018. Le partenariat entre Cedexis et J-Stream permet d’étendre la disponibilité de la technologie multi-CDN de Cedexis sur ce marché à la fois important et en pleine expansion. Les solutions de Cedexis utilisent un monitoring des performances des CDN en temps réel pour optimiser l’usage de CDN multiples, en tirant profit de chaque CDN à chaque instant, à l’endroit et au moment où ils affichent leurs meilleures performances.

« L’usage de CDN multiples dans le but d’obtenir une meilleure disponibilité, des temps de latence réduits et un plus fort débit qu’un seul CDN ne saurait délivrer, est devenu l’une des meilleures pratiques du secteur. Son efficacité est particulièrement adaptée aux médias en ligne friands de hautes performances ainsi qu’au confort des utilisateurs de jeux en lignes », a déclaré Rob Malnati, Vice-président Marketing & Business Development chez Cedexis. « Nous sommes heureux et impatients de débuter ce partenariat avec J-Stream. Leur grande expérience des performances Web en fait le partenaire idéal pour introduire notre solution sur ce marché particulièrement exigeant.»

La solution multi-CDN de Cedexis est immédiatement disponible pour un usage en production. J-Stream offrira le 19 octobre 2016 à Tokyo une démonstration de ce service au cours d’un événement spécial depuis leurs bureaux : « Multi CDN; Visualization and Optimization for Content Delivery. »

« Les attentes des consommateurs japonais pour les plus hautes qualités de service sont bien connues dans le monde entier et notre partenariat avec Cedexis permet de rapprocher la solution leader mondiale d’optimisation multi-CDN avec la profonde connaissance du marché japonais de J-Stream et notre expertise en matière de provision technologique de performances Web », a déclaré pour sa part Mayumi Hayasaka, Mandataire social pour les CDN & le Service plateforme vidéo professionnelle chez J-Stream.

Pour plus d’informations sur Cedexis, merci de bien vouloir visiter le site web et de suivre Cedexis sur Twitter : @cedexis.

À propos de J-Stream

J-Stream Inc. (TSE-Mothers: 4308) est synonyme de services streaming au Japon depuis sa création en 1997 au titre de toute première société à proposer des services de streaming. Avec en son cœur son propre CDN, J-Stream permet d’offrir des solutions vidéos professionnelles de bout en bout, de la diffusion de contenus aux services créatifs et autres services de distribution de publicités. En plus de bénéficier d’un historique sans précédent et d’une grande expérience sur d’importants projets dans l’éventail de la vidéo en ligne, J-Stream occupe aujourd’hui la plus grande part de marché dans le secteur des plateformes vidéos en ligne au Japon. Le siège de la société est à Tokyo, au Japon. Pour plus d’informations, veuillez contacter J-Stream au +81 3-5765-7000 ou merci de visiter le site https://www.stream.co.jp/english/

À propos de Cedexis

Cedexis délivre un monitoring à l’échelle du Web, une amélioration du confort utilisateur ainsi qu’un routing du trafic à travers de multiples clouds et réseaux. Cedexis Radar crowdsource chaque jour des milliards RUM (Real User Measurements) à travers une communauté de milliers de sites web populaires et apps mobiles, dans le but d’offrir des services de routage du trafic en s’appuyant sur la grande visibilité apportée par ces données, afin d’obtenir les meilleures performances, disponibilité et coûts. Plus d’un millier de marques internationales dont Accor Hotels, Airbus, Cartier, Comcast, LinkedIn, Mozilla, Nissan et Shutterstock, font confiance à Cedexis dont le siège est à Portland (Oregon, USA) avec des bureaux à Paris (France), San Francisco (Californie, USA), Brooklyn (New York, USA) et Londres (Royaume-Uni).

Contact Presse Cedexis (USA-Canada):

Jacqueline Velasco

Gutenberg Communications pour Cedexis

E-mail: cedexispr@gutenbergpr.com

Tel: (408) 680-0564

IBC 2016 : le futur de la vidéo en ligne est à Amsterdam

Plus que deux jours pour les derniers préparatifs. Vendredi, le salon IBC d’Amsterdam réunira pour cinq jours des milliers de professionnels au RAI, pour parler du futur de la vidéo. Captation, matériel, diffusion… et vidéo en ligne. S’il est une tendance qui se renforce année après année, c’est bien la prédominance des stratégies de diffusion en ligne, ainsi que la prédominance de la vidéo dans les échanges de trafic sur Internet.

IBC

Video QoS Metrics en avant-première

Comme chaque année, Cedexis sera présent dans le Hall 14, dédié au futur de la vidéo en ligne. Le contenu doit être partout, tout le temps, et nos experts apporteront dans leur besace de quoi contribuer au débat. C’est une première : Cedexis va montrer les nouvelles capacités de sa solution de monitoring de la qualité de service des réseaux IP pour la vidéo.

Cedexis Buffer Killer, présenté en avant-première lors du salon IBC 2015, s’est renforcé. Nous ferons la démonstration de l’intérêt d’intégrer un nouveau type de données, les Video QoS Metrics, dans les stratégies de load balancing multi-CDN et multi-Cloud. Ces nouvelles métriques dédiées à la qualité de service de la vidéo sont :

  • Bitrate : le volume de données délivrées dans chaque chunk au client final (kbps)
  • Re-buffering ratio : le pourcentage de temps passé à attendre à cause du re-buffering par rapport au temps de visionnage (secondes)
  • Video Start Failures : le nombre de fois qu’une tentative de lancement de la vidéo a généré une erreur (nombre)
  • Video Start Time : le temps avant le démarrage de la vidéo (millisecondes)
  • Response Time : le temps de réponse mesuré par chunk (millisecondes)
  • Throughput : le débit observé par chunk (kbps)

Ces données, qui tirent parti des dernières avancées de la vidéo en ligne grâce à HTML5, seront proposées en démonstration sur le stand Cedexis : Hall 14, Stand G17. Notre partenaire Elemental a également prévu des démonstrations sur son stand : Hall 5, Stand C80. N’hésitez pas à nous contacter directement pour nous rencontrer lors du salon IBC, ou à passer nous voir sur notre stand.