Infrastructures CDN hybrides : comment en est-on arrivé là ?

L’EVOLUTION DE LA DIFFUSION DE CONTENUS 

all-icons

À l’origine de la vidéo en ligne se trouve la Major League Baseball Advanced Media (MLBAM) qui est un accord de services vidéos lancé en 2002 sur abonnement, dont le succès a obligé la concurrence à s’adapter. Ils ont transformé un simple hobby en business model rapportant 70 milliards par an.

Les leaders du marché sont aujourd’hui évalués à des fortunes (Netflix est évalué à plus de 40 milliards de dollars). De substantiels revenus proviennent des abonnements (avec environ un million d’abonnés, HBO Now génère près de 200 millions de dollars par année) et de rentrées publicitaires en pleine ascension (il est estimé que YouTube aurait engrangé 8,5 milliards de dollars en publicités en 2015 en étant sur le point de dépasser les 27 milliards de dollars d’ici 2020).

Les consommateurs ne restent cependant pas sagement assis devant ce qu’on veut leur faire avaler. Cette année la société Ineoquest a inventé l’expression Buffer Rage pour désigner les clients mécontents que leur playback ne corresponde pas aux attentes. De nombreux exemples de « Fails OTT » se sont multipliés (même Netflix n’est pas immunisé). De quoi s’en mordre les doigts publiquement sans parler des risques potentiels de perdre ses abonnés.

Depuis son apparition, la livraison de contenu d’un point A à un point B a connu de constantes progressions et améliorations. On est désormais arrivés à une situation soutenable, où la pression de la satisfaction client, la gestion opérationnelle et les avantages économiques sont au point d’équilibre. L’infrastructure aujourd’hui considérée comme idéale est le CDN hybride : une combinaison d’origine autogérée et de CDN privé avec une combinaison d’accords passés entre fournisseurs de CDN tiers.

Comment en sommes-nous arrivés là ?

Fournir des vidéos aux utilisateurs a demandé une longue et constante évolution à travers quatre phases distinctes :

  1. Une seule origine
  2. Origine menée par un CDN
  3. Origine menée par de multiples CDN
  4. CDN hybrides

Phase à une seule origine

Durant la phase d’origine unique, les plus fidèles dans l’IT et les équipes d’opérations ont vaillamment combattu pour livrer des vidéos aux utilisateurs finaux depuis un seul centre de données. La technologie utilisée était celle que les sociétés avaient déjà l’habitude d’employer et les équipes étaient déjà prêtes. En revanche, ce système était voué à éventuellement faillir: il ne reposait que sur un seul groupe d’experts en interne devant être constamment disponibles ; et conduisait à d’inévitables bouchons lorsqu’il s’agissait de servir des utilisateurs situés dans des régions géographiques particulières, et même les audiences plus proches mais ayant tendance à subitement grossir.

Phase d’origine menée par un CDN

Heureusement allait arriver la cavalerie. Les CDN (Content Delivery Networks) sont entrés dans la bagarre avec une solution spécifiquement étudiée pour résoudre les problèmes d’évolutivité: continuer à utiliser sa propre origine, bien sûr, mais avec un CDN frontal, afin d’avoir deux Data-centers pour obtenir une redondance. Tous les experts nécessaires étaient disponibles pour travailler en rotations, l’évolutivité était assurée en cas de pics d’audience élevés et des points de présence étaient maintenus dans différentes parties du monde dans le but de servir un public largement réparti géographiquement. Cependant, plus l’intérêt des clients grandissait plus la façade des CDN se craquelait proportionnellement: ils réalisèrent qu’ils devenaient dépendants de leurs fournisseurs (ce qui revenait cher) et aucun d’entre eux n’était capable de répliquer exactement leur offre dans chaque arène géographique. En d’autres termes, si les CDN étaient tout à fait capables de faire circuler la balle vers l’avant, ils ne pouvaient en revanche pas supporter l’ensemble de la charge du secteur à un prix abordable.

Phase d’origine menée par de multiples CDN

Les clients des CDN réalisèrent que ce n’était pas les CDN qui étaient obsolètes mais qu’ils devaient simplement mieux se comporter ensemble. Au lieu de se contenter d’un seul CDN, ils sont passés à la phase suivante : une seule origine menée par de multiples CDN pour les mettre en concurrence. Ceci permit d’améliorer les performances mondiales (particulièrement dans certaines zones plus difficiles que d’autres), d’améliorer la disponibilité et, plus important encore, un moyen de pression amélioré pour les négociations de tarifs.

Phase des CDN hybrides

Finalement, ne reste que l’inexorable solution : les CDN hybrides. Dans un CDN hybride une partie du trafic peut être placée en cache pour être servi par des origines cloud publiques ou privées à bas coût, afin de contrôler les dépenses et permettre un contrôle supplémentaire sur le contenu sensible ; le reste peut être intelligemment distribué à travers de multiples CDN, permettant un confort utilisateur de grande qualité, n’importe où et n’importe quand, à un tarif optimisé. La combinaison de la puissance offerte par des origines Cloud, facilement réparties et évolutives, avec des CDN commerciaux assure le meilleur des conforts aux utilisateurs, tout en comptant sur sa robustesse et la meilleure agilité possible, et ceci au meilleur coût.

Ce qui ne veut pas dire que les CDN hybrides ne posent pas de challenge. Le switching de trafic intelligent entre un chemin et un autre nécessite de grands volumes de RUM (Real User Measurements) afin d’identifier les risques avant qu’ils ne se transforment en urgences. Il y a également besoin d’une certaine puissance algorithmique afin de pouvoir prendre des décisions avant que l’utilisateur final ne s’aperçoive de l’incident.

Chez Cedexis, nous vous permettons de combiner CDN et livraison de l’origine pour de meilleures performances, un meilleur contrôle et une meilleure gestion des coûts. Cliquez ici pour en savoir plus. Parce que pour fournir le bon contenu au bon utilisateur avec la bonne qualité, les CDN hybrides ne sont pas seulement le meilleur choix ; il n’y a simplement pas d’autre choix.