Le point sur l’attaque DDOS subie par Cedexis

Mercredi 10 Mai, un individu ou un groupe encore non identifié a lancé une attaque sophistiquée par Déni de Service (DDoS) contre Cedexis. Cette attaque a été assez puissante pour engendrer une panne partielle, mais étendue, de l’infrastructure de Cedexis. Cette panne a été particulièrement visible en France, où la plupart des médias en ligne dont Le Figaro, Le Monde, L’Equipe, et Le Nouvel Observateur ont été touchés.

Fort heureusement, la majorité des clients de Cedexis n’ont subi de réelles coupures que pendant quelques minutes. Nous remercions les équipes opérationnelles et support de Cedexis ainsi que nos nombreux partenaires qui ont tous contribué activement à limiter l’impact de l’attaque et à mettre en œuvre les mesures nécessaires pour la contrer. Deux autres attaques ont été lancées un peu plus tard dans la journée mais les mesures de protection ont permis de limiter très grandement leurs effets qui ont été faibles voire nuls pour les clients de Cedexis.

De par la nature de nos services, utilisés par les plus grandes plateformes en ligne à travers le monde, Cedexis est désormais devenue une cible pour des individus et ou des groupes qui cherchent à nuire nos clients. Grâce au travail de nos équipes, nous pensons avoir maintenant largement atténué la possibilité d’être impacté par une attaque similaire. Il convient toutefois de noter que le piratage informatique fait désormais partie du quotidien et que les efforts déployés par les entreprises pour s’en protéger doivent être constants et permanents. Les défenses déployées aujourd’hui feront l’objet d’améliorations et de consolidations en continu pour faire face aux attaques encore inconnues de demain.

Alors que nous continuons d’enquêter sur la source et les détails de ces attaques, nous prévoyons de communiquer sur ce que nous pouvons, de la manière la plus transparente possible. Pour des raisons évidentes, certaines méthodes d’attaque et de systèmes de défense ne doivent pas être dévoilées afin de protéger notre infrastructure.

Nous adressons toutes nos excuses à nos clients pour la gêne occasionnée et aux Internautes n’ayant pu accéder aux contenus souhaités. Nous nous engageons formellement à tout mettre en œuvre pour protéger notre infrastructure et assurer la continuité de vos services. Enfin, nous tenons à vous remercier sincèrement pour votre soutien, votre patience et les encouragements dont vous nous avez fait part sur Twitter, par email et par téléphone, pendant ces heures difficiles. Ensemble, continuons à construire un meilleur Internet : pour tous et par tous.