Articles

Focus Vidéo : Comment Cedexis améliore vos performances

« Un homme sage, donc, proportionne sa croyance à l’évidence. »
― David Hume, Enquête sur l’entendement Humain

Chez Cedexis, nous adorons les preuves. Nous savions depuis longtemps qu’Openmix améliorait les performances des vidéos en ligne, car un bon nombre de nos clients historiques l’utilisent et tous ont observé des résultats plus que convaincants. Toutefois nous n’avions jamais vraiment pris le temps d’en faire une étude sérieuse. Nous avons récemment rédigé des audits très approfondis pour deux différents clients afin de mettre en avant les résultats concrets obtenus grâce à l’utilisation de Cedexis pour la qualité de service vidéo. C’est ce que nous aimerions partager avec vous aujourd’hui.

Cedexis-for-Video13

Ces graphiques montrent que le service de load-balancing de Cedexis, basé sur des critères de latence a réduit le buffering de 50%, le temps de démarrage de la vidéo de près de 20% et encore plus impressionnant : l’échec de démarrage à été diminué de 65%. Nous avions déjà parlé de ces résultats dans un précédent billet mais de tels chiffres bruts conviennent mieux aux esprits cartésiens qui travaillent chez Cedexis.

En y regardant de plus près (et en utilisant des données différentes), on peut s’interroger sur un moyen d’évaluer et de comparer différentes stratégies de load-balancing pour la vidéo en ligne. Il s’avère qu’un garçon assez brillant du nom de Jason travaille chez Cedexis. Il a décidé de revêtir sa blouse blanche pour mener une petite expérience et tester 5 algorithmes de load-balancing pour le trafic vidéo :

  • NoCDX : Pas d’application Cedexis mise en place (utilisé comme référentiel).
  • CDXRTT : Décision basée sur la latence des plateformes CDN, avec comme condition de sélection que ces CDN atteignent au moins 80% de disponibilité.
  • CDXThru : Décision basée sur le meilleur débit des plateformes CDN, avec une condition de disponibilité similaire.
  • CDXThru Sticky : Basé sur le CDXThru. Sticky utilise une méthode de switch plus classique entre plateformes, le changement ne s’effectue que si un « jump » minimum (400Kbps) de débit peut être effectué. Des seuils de disponibilité par région sont aussi pris en compte.
  • CDXThru Sticky Avail Global Set80 : Assez similaire au précédent mais avec des seuils plus réduits (200Kbps) pour la bande passante et une disponibilité générale à 80%.

Ce que Jason a découvert est assez intéressant.

BLOG2

Première remarque : dans tous les cas, l’utilisation de Cedexis pour le load-balancing réduit le ratio de (re)buffering, le démarrage du chargement et le bitrate moyen. En plus d’une amélioration générale de tous les résultats.

Mais c’est ici que cela devient vraiment intéressant. Alors qu’une faible latence a un fort impact sur le temps de démarrage de la vidéo et le ratio de (re)buffering, les mesures de débit semblent avoir une plus forte influence sur le bitrate moyen. L’algorithme basé sur la latence a très largement amélioré le bitrate moyen – bien que ce ne soit pas le meilleur alogrithme dans cette catégorie.

Nous avons donc continué à tester et à affiner nos résultats afin que nos clients puissent profiter de toutes nos découvertes. Si votre site contient des vidéos et que vous n’êtes pas encore hébergé par plusieurs CDN, nous vous conseillons vivement de le faire. Comme nos données le montrent, les performances vidéo en sont très fortement améliorées. Si vous avez plusieurs fournisseurs et que vous utilisez la solution Cedexis pour vos vidéos, contactez-nous afin de voir si une de ces cinq solutions pourraient améliorer encore plus vos performances.

Pour en savoir plus sur la façon dont Cedexis peut vous aider dans votre utilisation de la vidéo en ligne n’hésitez pas à consulter notre Solution Brief sur la Vidéo.

Quant à moi, je vous laisse avec une citation de mon philosophe anglais favori :

« Ce ne sont pas ses croyances qui distinguent l’homme de science, mais comment et pourquoi il croit. Ses croyances sont expérimentales, pas dogmatiques ; elles sont fondées sur des preuves, pas sur une autorité ou une intuition. »
— Bertrand Russel